Quelques mots sur

Le village de soins

Vous pouvez faire la différence

Aidez-nous dans toutes nos manifestations

L’association Awono La’a-Yana organise le 1er village d’accompagnement de Soins de Support et de Bien-être à Rémire-Montjoly le 4 juin
 

L'association Awono La’a-Yana

L’association Awono La’a-Yana au marché de Réire-Montjoly  ©Association Awono La’a-Yana
La toute jeune association Awono La’a-Yana est mobilisée pour accompagner et soutenir les personnes touchées par le cancer. Elle organise son premier « Village d’accompagnement de Soins de Support et de Bien-être » ce samedi 4 juin à Rémire-Montjoly. Une action qui réunit de nombreux professionnels de santé afin de prodiguer conseils et soins.

Catherine Fataccy, présidente de L’association Awono La’a-Yana, elle-même résiliente d’un cancer, a réussi, avec son équipe, à mettre sur pied, un vaste « village d’accompagnement de Soins de Support et de Bien-être »  de 25 stands qui sera édifié à la mairie de Rémire-Montjoly, la journée du 4 juin.

Un projet qui a suscité l’engouement

Un événement qui va rassembler de nombreux professionnels de santé, la plupart s’investissant à titre bénévole :

« Cela paraissait un projet utopique difficilement réalisable compte-tenu de notre réalité, manque de médecins etc… finalement il y a eu un véritable engouement à commencer par la municipalité de Rémire-Montjoly qui a été immédiatement partante… »

 

 

Catherine Fataccy est maintenant qualifiée de « patient expert ». Depuis 6 ans, dans son parcours de soins, elle a dû surmonter de nombreuses difficultés. Ce village doit répondre aux questions qui se posent tout autour de l’accompagnement des malades du cancer et qui mobilisent notamment des organismes de santé comme la Sécurité Sociale, la MDPH, les mutuelles ou encore les assurances. Les personnes soudainement confrontées au cancer, souvent, ne connaissent pas leurs droits relève Catherine Fataccy. Par exemple après une chimiothérapie, les patients ont droit à une cure thermale et beaucoup ne le savent pas. La chimiothérapie entraine de nombreux effets négatifs comme la perte de dents, il existe pour cela un accompagnement dentaire.
Autant d’exemples qui montrent la nécessité d’apporter cette information pour que les personnes concernées et leurs aidants prennent rapidement les dispositions nécessaires. L’association aide autant le patient que la famille pour les démarches administratives et oriente aussi pour des solutions de mieux être et surtout se tient à l’écoute. L’accompagnement de cette association est global.

L’utilité des thérapies non médicamenteuses

Catherine Fataccy insiste sur l’utilité des soins de support et de bien-être, les thérapies non médicamenteuses pour aider les malades à supporter leurs traitements et à récupérer après la période de soins. Ce village va réunir 16 praticiens, dont 4 médecins volontaires et un radiologue. Les visiteurs pourront rencontrer une sophrologue, deux réflexologues, deux podologues, deux psychologues, deux diététiciennes, deux esthéticiennes, un micro kinésithérapeute et deux kinésithérapeutes. Au final tous les acteurs de soins seront présents hormis l’hypnose. Sont concernés par cette journée autant les patients cancéreux que leurs aidants également rappelle Catherine Fataccy, les personnes souffrant de longues maladies et tout cela gratuitement.

Cancer : une mise en beauté faite par une professionnelle

Une mise en beauté faite par une professionnelle  ©Association Awono La’a-Yana

Elle insiste sur les offres de bien-être du village comme les soins de beauté, les cours de gym douce et de danse qui sont essentiels pour recouvrer une vie normale.

« Ce village est une grande première pour la Guyane et peut-être même pour les Antilles. Nous l’avions prévu tous les 2 ans mais au vu de l’engouement, cela pourrait être tous les ans ».

Catherine Fataccy

 

Cette  association regroupe 56 personnes dont 48 touchées par le cancer et 13 bénévoles engagés. Awono La’a-Yana est présente 24h/24h par, notamment,  de l’écoute téléphonique, l’organisation d’ateliers, de rencontres régulières dans les marchés.
Awono en kalin’a signifie : guerrier qui part au combat.                  

Retrouvez ICI le site internet de l’association.  

SOLIDARITÉ

“Ce qui va nous tuer, ce n’est pas le cancer mais les démarches”: Awono La’a Yana vient au secours des malades du cancer avec son 1e village dédié
Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr)Vendredi 3 Juin 2022 – 15h15
“Ce qui va nous tuer, ce n’est pas le cancer mais les démarches”: Awono La’a Yana vient au secours des malades du cancer avec son 1e village dédié
Le public pourra retrouver les fameux « coussins coeurs » que l’association a l’habitude de distribuer gratuitement. – Awono La’a Yana
 

 382 000. C’est le nombre de nouveaux de cancer, tous types confondus, détectés en 2018. Cette maladie, dont la croissance ne faiblit pas, n’épargne pas le territoire guyanais. Pour faire sa part et tendre la main aux malades, l’association Awano La’a Yana initie son 1er village “d’Accompagnement, de Soins de Support, de Confort et de Bien-être”, à la mairie de Rémire-Montjoly, ce samedi 4 juin.

La solidarité, c’est aider chacun à porter le poids de la vie et à la rendre plus facile.” C’est dans cette optique que l’association Awono La’a Yana – qui œuvre pour développer un continuum de vie de qualité pour les patients atteints de cancer – organise son premier village “d’Accompagnement, de Soins de Support, de Confort et de Bien-être”. Pendant toute la journée de samedi, la mairie de Rémire-Montjoly sera un lieu d’accueil, de soutien et de partage pour les malades, les proches, les aidants et même pour les soignants. Les personnes en Affection Longue Durée représentent également un public cible de la manifestation car elles font face à des parcours de santé aussi longs et aussi lourds.

Cet évènement est un moyen pour Awono La’a Yana de mettre en place les soins dits « de supports » qui n’existent pas en Guyane. Tous les hôpitaux de France et de Navarre qui dispense de la chimiothérapie proposent ces soins qui permettent de mieux vivre les traitements et les interventions chirurgicales inhérents au cancer, d’après Catherine Fataccy, présidente de l’association.

Le parcours cancer peut durer longtemps voire toute une vie« 

Sur place, les visiteurs pourront bénéficier d’un accompagnement des acteurs de terrain comme la Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Guyane, la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées, les mutuelles, les assurances ou encore les Appartements de Coordination Thérapeutique. Tous seront notamment là pour permettre au public de connaître ses droits et la bonne marche à suivre pour effectuer des démarches parfois harassantes :“le parcours cancer peut durer longtemps voire toute une vie”, comme nous l’explique Catherine Fataccy. Saviez-vous, par exemple, qu’après une chimiothérapie vous pouviez bénéficier d’une cure thermale prise en charge par l’Assurance Maladie ? Ou encore, qu’en cas de perte de dents, un malade peut se faire accompagner, toujours par l’Assurance Maladie, pour se faire soigner correctement et prendre les mesures qui s’imposent ?

Des pauses maquillage seront proposées au public qui se rendra au village. – Awono La’a Yana

Awano La’a Yana compte également proposer à tous ceux qui viendront une immersion dans les soins de support qui s’articulent sur les plans physiques, psychologiques et sociaux. Ces thérapies non-médicamenteuses viennent réconforter les patients qui subissent des traitements lourds et/ou agressifs mais aussi les aidants. En effet, ces « piliers » importants du parcours cancer d’un patient peuvent s’investir tellement qu’ils en viennent à se négliger car la charge qui leur incombe est pesante.“Est-ce que j’ai le droit de dire que j’ai mal au cou, mal à l’épaule parce que l’autre à un cancer” : cette interrogation est un bon exemple des sentiments éprouvés par ces personnes qui peuvent également décéder bien avant leur proche malade toujours à cause de cette charge, selon Catherine Fataccy. Ce samedi, donc, des soins de beauté, de maquillage, de la kinésithérapie, de la sophrologie ou encore de la reflexologie seront au programme. 20 praticiens présents sur site. Sur place, pas moins de 16 praticiens et 4 médecins doivent être présents toute la journée pour répondre aux différents besoins du public. Ils seront installés sous des chapiteaux fermés pour préserver l’intimité de celles et ceux qui viendront à leur rencontre. Chacun fermera son cabinet et sera rémunéré par Awono La’a Yana pour être entièrement disponible pendant la manifestation.

En parallèle, un stand dédié à la diététique et à la nutrition proposera au public des recettes adaptées aux personnes en parcours de cancer car le simple fait de s’alimenter peut s’avérer compliqué en raison notamment du goût métallique caractéristique de l’administration de la chimio. De plus, le poids demeure une donnée essentielle en étroite relation avec le dosage des traitements.

Une initiation pédagogique au différents pas de danses traditionnelles créoles fera partie du programme bien chargé de l’évènement. – Awono La’a Yana

L’ensemble du public pourra découvrir et pratiquer des activités ludiques sur place comme de la gymnastique sur chaise ou sur ballon, de la relaxation, du stretching mais également du yoga du rire. L’association a aussi prévu d’intégrer une part de folklore avec une imprégnation dans la culture traditionnelle créole. Les participants auront le loisir d’apprendre à attacher un “kamnza”, la “lachat’” mais aussi de bénéficier d’un apprentissage de la musique et des différents rythmes avec, en prime, une pédagogie des pas. Lionel Agarande sera en charge de cette animation en particulier.

Enfin, si l’accès au village sera gratuit, des articles seront proposés à l’achat sur le stand de l’association pour lui permettre d’assurer la continuité de ses activités comme la distribution habituelle, elle aussi gratuite, de ses “coussins cœurs”.

Malgré le cancer et le traitement, on peut avoir une vie de qualité.

Informations pratiques
Le 1er village “d’Accompagnement, de Soins de Support, de Confort et de Bien-être”, est prévu à la mairie de Rémire-Montjoly, ce samedi 4 juin 2022. Les horaires sont les suivants : 9 heures à midi et 14 heures à 17 heures.
Des conférences sur les soins de supports, la psychologie et la nutrition seront proposées tout au long de la journée dans l’auditorium de la mairie. 
Accès au village gratuit. Une buvette sera installée avec l’ensemble des produits vendus à 1 €.
Retour haut de page
Aller au contenu principal